Qu’est-ce-que la maltraitance ?

La maltraitance laisse des traces. Même si certaines sont parfois difficiles À discerner.

La maltraitance est constituée de l’ensemble des mauvais traitements subis par un homme, une femme, un enfant en situation de vulnérabilité.
Cela signifie que la personne concernée ne dispose pas des ressources nécessaires pour se protéger elle-même et empêcher ces mauvais traitements.

La vulnérabilité d’un individu peut être liée à :

  • L’âge (enfants, personnes âgées).
  • La situation (maladie grave, handicap, influence de la hiérarchie dans un cadre professionnel…).
  • Un décalage culturel entre ce qui est accepté dans un pays ou au sein d’un groupe social.
  • L’appartenance à une catégorie (homme, femme, épouse, employé…).

D’une manière générale, toutes les formes de maltraitance sont interdites par les législations nationales, la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme et la Convention Internationale des Droits de l’Enfant (1989).

Seule la combinaison d’un ensemble de signaux d’alerte peut laisser deviner une situation de maltraitance. Les diverses formes qu’elle est susceptible de prendre sont liées entre elles de manière plus ou moins étroite et persistante :

Maltraitance physique

Elle comprend tous les aspects possibles de la violence physique (coups, morsures, brûlures).

Maltraitance sexuelle

Viols, attouchements, incestes, relations sexuelles imposées (y compris dans le cadre du mariage), exploitation à des fins de prostitution ou pornographie, vision forcée de supports à caractère pornographique… relèvent de la maltraitance sexuelle.

Maltraitance psychologique

En font partie intégrante, les humiliations, insultes, brimades répétées… Tout comme le rejet, l’abandon affectif et les exigences disproportionnées au regard de l’âge et du stade de développement de l’enfant (Qu’il soit toujours traité comme un bébé ou au contraire confronté à des exigences scolaires ou sportives démesurées).

On peut y inclure également le refus de subvenir aux besoins de socialisation (isolement, déscolarisation…).

Précisons que le harcèlement sur le lieu de travail, dans des clubs, associations ou tous types d’institutions relèvent effectivement de la maltraitance psychologique (dévalorisation systématique, demandes excessives et impossible à satisfaire, mise à l’écart, discriminations de toutes sortes…).

Ajoutons, que les phénomènes d’emprises, de manipulation sectaire s’inscrivent aussi dans cette logique de maltraitance psychologique.

Négligences lourdes

Elles ne se manifestent pas par des aspects directement brutaux, mais par le délaissement d’une personne dont la sécurité élémentaire n’est plus, dés lors, assurée. Livrée à elle-même à un âge, ou dans un état, où elle ne peut se protéger, elle n’est pas en mesure de subvenir à ses propres besoins vitaux (alimentation, soins, hygiène…)


404 – Quand Dire Quand Dire
Quand-dire ?

Erreur 404 / 404 Not Found